Par Matthieu, Fondateur.

Annoncé au salon du ecommerce 2014 en version béta, PrestShop Cloud est officiellement disponible depuis le 15 Janvier 2015 !

Cet article n’est pas un test utilisateur de PrestaShop Cloud, car PrestaShop Cloud est rigoureusement identique à PrestaShop classique, dit “téléchargement”, avec en plus une installation / hébergement en un clic.

Il y a une différence majeure tout de même, vous ne pouvez pas accéder/modifier les fichiers constituant votre boutique, ou plus exactement vous ne pouvez accéder qu’aux fichiers du thème. C’est déjà beaucoup pour un petit ecommerce, mais bien entendu pas assez pour une boutique qui ronronne.

 

Que propose exactement PrestaShop Cloud ?

PrestaShop Cloud est l’offre SAAS de PrestaShop : hébergée sur des serveurs OVH cogérés PrestaShop et OVH, vous avez accès en quelques secondes à une boutique PrestaShop. L’hébergement est bien entendu très solide et les temps de réponse excellents.

De plus, vous pouvez utiliser (ou acheter) votre propre nom de domaine.

Enfin, vous disposez d’un accès au répertoire FTP du thème, vous permettant ainsi de changer le look de votre boutique librement. En revanche, les modules ne peuvent être ajoutées qu’à partir de PrestaShop Addons, la place de marché officielle.

Le plus merveilleux ? Cette offre est 100% gratuite !!

100% gratuit, mais comment PrestaShop gagne de l’argent ?

Tout simplement avec les modules (ou thèmes) que les marchands achèteront sur PrestaShop, et notamment le module de paiement bancaire utilisé sur une majorité de boutique ! A noter que même les modules gratuits rapportent à PrestaShop. En effet, les modules partenaires tels que les modules eBay ou Sendinblue rémunèrent PrestaShop pour être présent dans la solution, à l’année et / ou à la performance.

Chaque vente faite sur les boutiques cloud rapporte donc de l’argent à PrestaShop, comme c’est le cas pour les autres solutions SAAS du marché, que des frais d’abonnement soit demandés ou non (Shopify, PowerBoutique, Oxatis, etc…).

Par ailleurs, PrestaShop va maintenant pouvoir collecter de nombreuses données d’utilisation, Front et Back office. Ces données, sans rapporter d’argent, vont permettre à PrestaShop d’améliorer considérablement sa solution.

Pour qui, pour quoi ?

J’avais déjà évoqué le sujet sur ce blog : une boutique ecommerce en SAAS n’est pas une mauvaise solution pour se lancer car cela permet de réduire les coûts de lancement. Vous atteindrez probablement rapidement les limites, et devrez envisager une bascule vers une solution en pleine propriété (= coût, stresss, temps), mais vous aurez limité le coût initial.

PrestaShop Cloud nous parait proposer ici quelque chose de réellement novateur, car les marchands pourront facilement basculer de Cloud vers PrestaShop classique et ainsi attaquer la seconde phase de leur développement sereinement !

Tout créateur de boutique en SAAS devrait y songer : une migration de solution ecommerce n’est jamais un moment amusant : risque de perte SEO, coût important, migration des données imparfaite donc chronophage … et évidement fermeture de la boutique pour quelques heures ! La solution PrestaShop Cloud permet d’anticiper une potentielle croissance de l’activité en simplifiant la future migration.

Cette offre va-t-elle cannibaliser PrestaShop à télécharger, les agences ou les hébergeurs spécialisés ?

NON !!!

Et je pense même que PrestaShop Cloud va pousser de nombreux marchands vers PrestaShop.

En effet, cette offre va permettre aux “primo-accédants-petit-budget” de créer leur boutique simplement et à moindre coûts. Une bonne partie de ces marchands renonce à PrestaShop aujourd’hui à cause de la complexité-coût lié à une boutique en pleine propriété, et préfère utiliser une solution SAAS. Une fois mordu à l’ameçon Cloud, la bascule vers un PrestaShop auto géré sera naturelle.

Et les agences ecommerce ? Même réponse : un marchand utilisant une solution SAAS consulte généralement l’éditeur, donc actuellement pas de business ! Avec PrestaShop Cloud, les agences qui connaissent PrestaShop pourront intervenir pour du conseil ou du thème.

Enfin chez les hébergeurs, les plus concernés sont probablement les hébergeurs low cost (OVH, Gandi, etc…) qui accueillent généralement les petites boutiques. Pour ces marchands, la tentation du Cloud sera grande. Les hébergeurs spécialisés ne sont pas concernés car leurs clients sont déjà au stade où l’offre SAAS serait un frein.

 

Il ne manque qu’un logo à PrestaShop Cloud !!

2 thoughts

  1. Je me suis inscrit au programme bêta dès le départ. Il est vrai qu’au niveau de la rapidité d’affichage, il n’y a pas à se plaindre. On a effectivement la version 1.6 “brut de pomme” à disposition. Merci pour les renseignements complémentaires et il y a une chose que je ne comprends pas, c’est l’url de l’article : could au lieu de cloud ? :-)))

Laissez un commentaire


*