Par Matthieu, Fondateur.

Un site de ecommerce est un site qui a unique objectif : vendre ! Il y a donc un véritable challenge à l’optimiser pour en améliorer son efficacité. Beaucoup de marchands le savent, et profitent de chaque période de disponibilité pour travailler ce sujet. Même optimisé, un site est encore optimisable ! Regardez Amazon ou eBay, dont les sites sont en perpétuelle évolution, par petite touche, à la recherche de toujours plus de ventes.

J’ai eu l’occasion d’échanger récemment avec mon ami Henri Kaufman qui m’a parlé de son billet les “10 points pour améliorer son site de e-Commerce” basé sur les nombreux Master Class qu’il anime. Lorsqu’il a évoqué son premier conseil (un slogan est indispensable à tout site de ecommerce), j’ai retrouvé le conseil que je prodigue très régulièrement à nos clients. J’ai donc décidé d’écrire ce billet !

Améliorer son site oui, mais, mais dans quelle direction ? Une erreur classique est de vouloir ajouter des fonctionnalités à tout prix, sans réelle analyse ou objectif. Il faut dire qu’ajouter un module à sa boutique est simple et rapide, mais quel est le retour sur investissement ? Plus globalement, il y a des éléments d’ergonomie, de logique commerciale ou de positionnement ayant un fort impact sur les ventes qui sont trop souvent négligés. Leur amélioration devrait être traitée avant d’envisager tel ou tel ajout de fonctionnalité.

Les “fameux” 10 points d’Henri, alias “HK”

Je reprends ici, avec son accord, les idées principales du billet d’Henri, et ajoute mon avis, ainsi que d’autres conseils !

  • Votre baseline doit être visible
    La compréhension immédiate de l’offre proposée par un site internet est indispensable. Personnellement, après 1 seconde sur un site sans comprendre ce qu’il propose, j’ai pris l’habitude de revenir aux résultats de Google pour lire la description du site. Mais qui le fait ? Et surtout combien vont juste passer au site suivant ?
    La baseline (ou slogan) est un élément essentiel de la prise de contact du prospect avec votre site. De plus, elle peut être un bon vecteur de référencement naturel.
    Et surprise, très souvent, on peut arriver sur un site sans savoir vraiment ce qu’il vend !
  • Cohérence globale de vos pages
    Travailler une bannière est évidemment important, mais ne négligez pas non plus son intégration votre site. C’est l’ensemble de la page qui dirige l’oeil, et non pas la somme de zones composant votre page.
  • L’ergonomie est plus importante que le design
    Je cite Henri : “Le beau design sans bonne ergonomie ne fait pas vendre. Un design moyen avec une bonne ergonomie fait vendre.” C’est d’ailleurs aussi valable pour les fonctionnalités. Globalement un site prometteur, mais dont l’utilisation est compliquée voire impossible sera forcément décevant.
  • Faire attention aux zones aveugles et chaudes (appelées les « sweet spots »)
    Ce point est à prendre en compte dans la conception graphique de votre site, et j’avoue parfois négliger un peu ce point. Voir le blog d’Henri, notamment ce billet.
  • Les descriptions produit sont très importantes
    Vous avez 2000 fiches produits ; la rédaction des descriptions est un travail titanesque ! Mais vos clients, eux, ne vont lire que 2 ou 3 fiches. Et si ils lisent ces fiches, c’est qu’ils sont en phase de prise de décision. La description du fabricant, qu’ils ont probablement déjà lu sur un autre site, ne va en général pas les convaincre beaucoup. Il faut donc absolument soigner ces descriptions et y apporter votre touche … et votre émotion !
  • Attention à la lisibilité
    Vous êtes certains de l’aspect que vous souhaitez donner à votre site, mais n’oubliez pas que tout le monde n’a pas la même vue, que certains écrans sont (tout) petits, etc… Attention à conserver des contrastes forts entre texte et fond, des polices suffisamment grandes, méfiez vous des typos en réserve (cad typo claire sur fond foncé), etc…
  • Soignez le parcours client qui mène à la vente
    L’enchaînement des étapes jusqu’à la confirmation de la commande est-il simple et évident ? A vérifier : visibilité et intitulé des boutons, cinématique (succession des actions demandées), conformité aux attentes de vos clients. Regarder une personne mal à l’aise avec l’informatique évoluer sur votre site peut être un excellent indicateur.
  • Témoignages clients
    Je ne suis pas convaincu sur les témoignages en eux mêmes car je pense que le crédit accordé à une information fournie par le marchand lui même est accordé d’un faible crédit par les prospects. En revanche, ces commentaires peuvent rassurer vos clients sur le fait que vous avez déjà de (nombreux) clients, que le site fonctionne, que votre société a une réelle existence….
  • Vidéos
    Second point de cette liste auquel je donnerai une importance plus faible. Une vidéo est effet clairement un plus, mais sont coût étant non négligeable, il faut bien mesurer l’investissement. Solution alternative : utiliser des vidéos proposées par les clients eux-mêmes !
  • Qualité des photos produit
    Comme pour les descriptions produit, la qualité des photos impactera un prospect qui est en phase de décision, ce n’est donc pas à négliger. Evidemment refaire des photos, alors que bien souvent le fabricant vous fournit un packshot, représente un coût important. A minima, il faudra diffuser toutes les photos en votre possession. Une solution intermédiaire peut aussi être de ne faire des photos additionnelles que pour vos Best Seller suivis.

Vous souhaitez assister à une Master Class ou soumettre votre site ? Contactez Henri directement. Merci Henri pour ces conseils et bonne optimisation à tous !

Dans la partie 2 de ce billet, je vous apporterai d’autres recommandations pour améliorer votre ecommerce.

Laissez un commentaire


*