Par Matthieu, Fondateur.

Un site magnifique sans visite ne génère pas de vente, c’est un fait !

De nombreuses études prouvent que, dans la majorité des cas, le coût de l’acquisition client via le référencement naturel est bien moins élevé que par la publicité, sous toutes ses formes. Cette constatation a d’ailleurs été faite depuis plusieurs années par les e-commerçants, qui, aujourd’hui réalisent une grande part de leur chiffre d’affaires grâce à ce canal.

Vous pouvez construire le meilleur site du monde, son référencement naturel pourra toujours être amélioré. Ainsi, l’optimisation du référencement est bien souvent une activité importante des webmasters et gestionnaires de sites de vente en ligne.

L’optimisation du référencement naturel est le passe temps préféré du webmaster !

Les gains pouvant être dans certains cas considérables, tout le monde cherche donc à être le mieux référencé. Les techniques utilisées à ce jour portent, dans la plupart des cas, peu de valeur ajoutée : beaucoup de référenceurs et propriétaires de sites se contentent de faire du netlinking externe depuis des sites de mauvaise qualité ou sans aucun rapport avec le site à référencer, comme des annuaires généralistes de sites.

Au début du siècle, cette technique fonctionnait très bien, mais les algorithmes des moteurs de recherche se sont nettement améliorés pour contrer ces manipulations. Au fur et à mesure, de nouvelles techniques de référencement sont apparues, toujours dans l’objectif d’avoir une meilleure visibilité sur les moteurs. On peut notamment parler des sites de communiqués de presse et des digg-like. Plus qualitatifs que les annuaires, ces sites permettent de faire des liens profonds assez facilement, en rédigeant un article dans le premier cas, ou un petit paragraphe pour ce qui est des digg-like.

Ce type de plateforme s’est très largement développé au cours de ces trois dernières années, prenant peu à peu la place des annuaires.

Des techniques qui n’ont rien de naturel

Toutes les techniques dont il a été question dans le chapitre précédent n’ont rien de naturel. En effet, la plupart des plateformes qui ont vu le jour ces dernières années ont pour unique but d’améliorer le référencement de sites. En plus d’avoir une ligne éditoriale très large, ces sites n’apportent pas de valeur ajoutée à l’internaute.

Et c’est justement le service rendu à l’internaute que Google cherche à mettre en avant : vous choisissez Google pour vos recherches car vous trouvez une réponse à votre question. Un site qui référence d’autres sites ne fait que polluer le processus, restait à savoir détecter ces sites pour en réduire la portée.

La naissance de nouvelles plateformes

En partant de ce constat et en anticipant la réaction des moteurs de recherche est apparu un besoin de créer des plateformes thématiques sur des sujets très précis, en évitant les dérives des sites de communiqué de presse. Par dessus tout, il était (est) important de proposer un contenu de qualité pour l’internaute afin qu’il puisse trouver les réponses à ses questions.

En guise d’exemple, nous pouvons citer presse.prix-immobilier.info. Je tiens à préciser que nous n’avons aucune relation avec ce site, mais son approche qualitative nous parait un bon moyen d’apporter de la valeur ajoutée, et ainsi d’éviter de tomber sous le filtre anti spam de Google.

Sur ce site, une agence immobilière obtiendrait un lien beaucoup plus pertinent qu’un lien venant d’un site généraliste, sans grand intérêt pour le lecteur. Outre la forte pertinence du lien pour Google, l’agence immobilière a plus de chances d’obtenir des clics de vrais visiteurs.

Google commence à sanctionner la sur optimisation

Vu la facilité d’obtenir certains liens et vu les positions atteintes par certains, il est tout à fait logique que les moteurs de recherche sanctionnent la sur optimisation. Ces sanctions ont commencé par pénaliser plusieurs sites de communiqués de presse.

Hier, ce sont des milliers de sites classiques qui ont connu des déclassements. Les hypothèses des experts en référencement concernant le déclassement sont à peu près les mêmes, à savoir que c’est très probablement suite à l’obtention de mauvais liens.

En optimisation de référencement naturel, on parle d’amélioration onsite (sur le site, améliorer le contenu des balises par exemple), et offsite (hors du site, netlinking généralement). Les mises à jour récentes de Google pour la pénalisation de la sur optimisation portent sur les actions offsite, mais certains évoquent déjà des pénalisations sur les sur optimisations onsite.

Rand Fishkin, une pointure du référencement a publié une vidéo (en anglais) le 19 avril 2012 où il présente ses recommandations pour anticiper les prochaines pénalités, principalement liées à la sur optimisation onsite.

L’auteur de la vidéo nous présente 6 points précis qu’il convient de corriger pour ne pas se faire pénaliser pour sur optimisation :

  • Choisissez des titres “naturels” ; évitez les successions de mots clés sans sens,
  • Evitez les liens internes sur optimisés,
  • Evitez les pied de pages remplis de liens,
  • Evitez les paragraphe de texte ne contenant que des mots clés, sans signification pour un lecteur,
  • Evitez les liens externes douteux,
  • Evitez de créer de nombreuses pages optimisées pour des recherches proches.

Je vous recommande de regarder la vidéo pour plus de détails.

Vers de nouvelles techniques de référencement ?

L’optimisation du référencement par voie externe va continuer de fonctionner. Cela dit, l’utilisation de sites de basse qualité (annuaires, sites de communiqués de presse) va décliner, au profit de supports plus qualitatifs dont l’unique but ne sera pas l’optimisation du référencement. Il y a fort à parier que ce changement apporte une nouvelle source de revenus à de nombreux propriétaires de sites ou de blog dont personne ne se souciaient jusqu’à présent.

Le référencement naturel, qui jusque là était très peu de naturel, tend donc à devenir plus subtil et … naturel !

14 thoughts

  1. […] Depuis quelques semaines, c’est le secteur financier qui connait des cours à la baisse avec une instabilité ressentie par les investisseurs. Il n’y a pas que ces acteurs qui sont de mauvaise humeur, puisque beaucoup de webmasters se sont fait pénaliser cette semaine. En effet, plusieurs moteurs de recherche dont le plus utilisé au monde ont indiqué qu’ils allaient sanctionner les personnes qui abuseraient de la suroptimisation comme on peut le voir dans cet article. […]

Laissez un commentaire


*