Par Matthieu, Fondateur.

Je suis tombé sur l’article mentionné ci-dessous il y a un mois. Depuis, j’ai été amené à le mentionner à de nombreuses reprises lors de mes discussions sur le ecommerce avec des décideurs informatiques. Aussi, j’ai décidé de faire un billet sur le sujet, en forme de plébiscite, mais aussi pour apporter mon avis sur le sujet.

Perdu dans la jungle des solutions ecommerce ?

Tout d’abord, il existe tellement de solutions pour créer son site de vente en ligne, qu’il est probablement impossible de maintenir une liste exhaustive. Cette multitude de solutions tient au fait qu’il existe des besoins très différents. Evidemment, le choix de la solution ecommerce est un sujet délicat.

Qualifier ces besoins et identifier les familles de ecommerçant revient à apporter une partie de la solution : dites moi quel ecommerçant vous êtes et je vous dirai quelle solution choisir ! L’approche de Ecommerce Squad a été très intéressante : classifier les solutions ecommerce par CA prévisionnel, ainsi que par budget de mise en oeuvre.

Destiné à un public averti

Attention tout de même : cet article fait l’impasse sur les solutions en SaaS (Software As A Service) comme  PowerBoutique, Wizishop, etc… Ces solutions étant généralement utilisées par des sites de tailles plus modeste, l’aide au choix de cette catégorie de projet apporté par l’article sera moins pertinente (CA prévisionnel est en dessous des 500 K€).

Cette impasse me parait tout à fait justifiée : une solution en SaaS est très simple et très rapide à mettre en oeuvre, mais ne permet pas autant de flexibilité qu’un site sur lequel vous avez complètement la main. Au delà d’une certaine limite, il parait donc très complexe de faire évoluer un site selon vos besoins, à partir d’un outil figé. Encore une fois : un outil pour un besoin.

Zone de confort plutôt que dogme

Et oui, en plus de l’approche par CA & budget projet, Ecommerce Squad a choisit de positionner les solutions ecommerce par “zone de confort”, indiquant ainsi la meilleure plage d’utilisation de chacun des outils. Cela est d’autant plus pertinent qu’en informatique, tout est possible, ce n’est qu’une question de budget !

Livre blanc des solutions E-commerce : Comment bien choisir son framework ?

PHP Vs Java

Voila un choix qui semble remonter de très loin pour moi, à mon passé de gros systèmes chez IBM Global Services ! Il est évident qu’au delà d’un certain stade, le TCO (Total Cost of Ownership) d’une solution PHP va devenir tellement important que la solution Java est préférable.

Plus globalement, il ne faut jamais oublier que les compétences techniques des équipes en charge du projet sont un point primordial pour sa réussite. Si votre projet se situe à cheval sur la zone de confort des deux moteurs (PHP – Java), préférez la solution pour laquelle vos équipes ont une expertise avérée.

12 thoughts

  1. Dans les solutions SaaS on peut citer Store-Factory pour les petits budgets.
    J’ai testé sur un site qui faisait plus de 500 commandes/mois et aucun problèmes !
    Bon ça ne nous a pas empécher de refondre quand même sous Prestashop mais c’est surtout pour des raisons graphiques.
    Parce que chez Store-Factory, ils sont vraiment pas top de ce côté-là !

    P.S. : J’ai bien votre mail Matthieu. J’attends de voir cette version demo 😉

  2. Bonne analyse, en effet chaque besoin correspond un “type de solution”. Pour compléter la partie sur les solutions Sas, je dirais que certaines sont capables de s’adapter à certains besoins de leurs clients, en réalisant des développements spécifiques.

    A ce titre je cite “Shop application” 😉

    Et comme un exemple, vaut mieux qu’un long discours, je me permets d’indiquer deux références qui prouvent que les solutions Sas sont capables de faire évoluer leurs plateformes en fonction des besoins de leurs clients :

    http://www.quartierdesjantes.com
    http://www.shop-motoexpert.fr (par exemple dans la rubrique “Pièces techniques”, un moteur de recherche permet de consulter la liste des pièces correspondant au modèle de la moto)

Laissez un commentaire


*